Concarneau Modernisation et restructuration de la criée

LE CONTEXTE

Avec ses 7 ports de pêche, dont 6 dotés de criées, le complexe portuaire cornouaillais a un rôle majeur dans l’aménagement et le développement du territoire. Les 7 ports du Syndicat mixte « Pêche et Plaisance de Cornouaille » dessinent le contour du territoire leader en pêche fraîche.

Cornouaille Port de pêche, avec près de 49 000 tonnes de poissons débarqués et vendus en 2019, REPRÉSENTE LA 1ÈRE PLACE DE PÊCHE FRAICHE FRANÇAISE, soit environ :

1/5 de la pêche nationale
et 40 % de la pêche bretonne.

Les criées sont un maillon essentiel entre l’amont et l’aval. Centres de services, elles assurent les fonctions de débarquement, tri, vente aux enchères et expédition des produits.

Les criées de Cornouaille ont depuis plusieurs années développé entre elles la mutualisation des services (logistique, fourniture de glace, suivi technique…), le développement de la vente à distance, la montée en puissance de la cellule commerciale afin d’assurer un approvisionnement suffisant pour les pôles de mareyage.

La modernisation et la restructuration de la criée du port régional de Concarneau représente donc un enjeu fort pour le territoire.

LE PROJET

La modernisation de la criée de Concarneau s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Schéma d’aménagement et de développement du port de Concarneau. Ce Schéma et les premières études menées par la CCIMBO – Quimper ont permis de définir les grandes lignes du projet avec adaptation de la criée aux volumes et à la nature des activités. Après une perte importante de ses navires hauturiers en 20 ans, la criée de Concarneau est devenue une criée de pêche côtière donc les installations sont à adapter.

La Région est propriétaire du port.

Le Syndicat mixte, autorité portuaire compétente pour la pêche, porte l’opération de modernisation des bâtiments de criée.

La CCIMBO Quimper, concessionnaire du Syndicat mixte, porte le volet de modernisation des process d’exploitation sous criée.

L’ensemble de la démarche a fait l’objet d’une présentation aux professionnels en juillet 2018 et de concertations avec les usagers et professionnels, une réunion récente a eu lieu avec les organisations professionnelles en décembre 2019.

 

L’optimisation et l’adaptation du process (CCIMBO – Quimper)

À Concarneau, la CCIMBO portera les travaux permettant :

  • le renforcement de la production de froid et le changement de technologie, le glaçage automatisé bac par bac, et gagner ainsi en qualité pour le poisson,
  • l’amélioration du process de préparation du poisson, de pesée et de vente de la pêche côtière, avec l’objectif de faciliter le travail des professionnels et des salariés.

 L’analyse sur l’ergonomie du travail sous la criée de Concarneau a été faite en relation avec l’organisme mandaté par la Région Bretagne.

 

 L’adaptation du gros-œuvre (Syndicat mixte « Pêche et Plaisance de Cornouaille »)

Le Syndicat mixte « Pêche et Plaisance de Cornouaille » a confié une mission d’assistance à l’élaboration du programme à un prestataire, en concertation avec la CCIMBO (délégataire) et la Région (propriétaire du port).

Cette mission a permis, en concertation avec les acteurs de définir les besoins, de proposer des scénarios et de définir un programme d’opération validé par le Comité syndical de juin 2019.

L’ensemble de l’opération portée par le Syndicat mixte comprend les travaux suivants :

  • réfection des sols,
  • confortement éventuel des structures,
  • création d’une gare d’expédition des bacs,
  • redistribution des espaces,
  • création de box d’armement sous criée,
  • création d’une zone d’expédition bolinche,
  • réaménagement des voiries extérieures,
  • réfection des étanchéités et toitures,
  • ravalement des façades,
  • maîtrise d’œuvre, études, contrôles…
PLAN DES ESPACES

LE CALENDRIER

L’optimisation et l’adaptation du process (CCIMBO – Quimper)

  • Etude de faisabilité en 2019
  • Consultation pour les travaux au 1er semestre 2020 (en cours)
  • Travaux en 2021

 

 L’adaptation du gros-œuvre (Syndicat mixte « Pêche et Plaisance de Cornouaille »)

  • Une partie de ces travaux sera confiée par le Syndicat mixte à un maître d’œuvre externe, le reste étant envisagé en maîtrise d’œuvre interne.
  • Les travaux vont démarrer par la réfection des sols de la criée et des magasins de marée. Cette étape est un préalable à l’installation du nouveau process. L’entreprise LEBRIS a été retenue; les travaux démarreront après l’été 2020 et se poursuivront jusqu’au début 2021.
  • En parallèle, la procédure de choix d’une équipe de maitrise d’oeuvre pour la restructuration de la criée (réaménagement de l’étage de la criée, construction d’une gare d’expédition pour la bolinche et d’une autre pour la réception/expédition des bacs de criée, déplacement des box et locaux d’armement) a également été menée.
  • La maîtrise d’oeuvre de l’opération a été confiée au groupement AVA BT / SOBRETEC qui a démarré la phase d’analyse et de diagnostic.
PLAN DE FINANCEMENT PRÉVISIONNEL GLOBAL

Adaptation du process /silos/froid porté par la CCIMBO – Quimper (4,825 M€ HT) :

  • CCIMBO : 0,809 M€
  • Syndicat mixte : 1,903 M€
  • Europe-FEAMP + contre-parties nationales Etat et Région : 2,113 M€

          

Adaptation du gros oeuvre porté par le Syndicat mixte (7,75 M€ HT) :

  • Syndicat mixte : 1,1 M€
  • Région Bretagne : 6,65 M€ (aides pêche) dont 5 M€ liés au transfert du port de Concarneau du Département du Finistère à la Région

Le montant total de l’opération de restructuration et modernisation de la criée de Concarneau s’élève à 12,5 M€ HT dont 4,825 M€ HT de travaux liés au process porté par la CCIMBO et 7,750 M€ HT concernant le gros œuvre porté par le Syndicat mixte.

 

 

LE DÉTAIL DES OPÉRATIONS

Redéfinition des process sous criée

Amélioration du process zone côtière

Amélioration process