Guilvinec – Léchiagat Modernisation et restructuration de la criée

LE PROJET

La criée du Guilvinec nécessite des travaux importants pour mettre à niveau les bâtiments et moderniser les process d’exploitation.

Le Syndicat mixte porte les travaux de gros œuvre des bâtiments de criée.

La CCIMBO Quimper, concessionnaire, porte les investissements en équipements de production, du débarquement à l’expédition.

 

Les objectifs principaux sont les suivants :

  • Adapter les espaces de la criée aux besoins actuels (et projetés) de l’activité pêche,
  • Réorganiser les flux, du débarquement à l’expédition, y compris le lien avec les magasins de mareyeurs,
  • Mettre les bâtiments en conformité avec les normes et les attendus spécifiques à l’activité,
  • Sécuriser le site,
  • Améliorer l’intégration dans le proche environnement urbain.

LES CALENDRIERS

Modernisation des installations de criées (Syndicat mixte)

  • 2018 : mise au point du programme – concertations
  • 2019 : études préalables
  • 2020 : études de projet
  • 2021 : travaux

Redéfinition et optimisation des process (CCIMBO Quimper)

  • 2018 : étude de faisabilité – concertations – définition du projet final
  • 2019 : appel d’offres puis travaux.
PLAN DES ESPACES

LE FINANCEMENT

Montant total estimé de l’opération : 5 millions d’€ HT, financés de la manière suivante :

Pour les opérations portées par le Syndicat mixte

  • Contributions des membres du Syndicat
  • S’agissant d’un projet structurant pour la pêche, la Région apportera une subvention complémentaire.

Pour les opérations portées par la CCIMBO Quimper

  • Mobilisation des recettes d’exploitation de la CCIMBO Quimper
  • Subventions du Syndicat mixte
  • Aide du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) et ses contreparties nationales (aides Etat et Région Bretagne).
LE CHANTIER

La concertation avec les professionnels a démarré.

Elle se poursuivra dans le cadre de la phase de concertation des usagers et acteurs pour adapter les équipements aux besoins et, en particulier, redéfinir et optimiser les process sous criée.

En ce qui concerne le gros œuvre, le Syndicat mixte a d’ores et déjà identifié des interventions nécessaires sur les toitures et l’étanchéité. D’autres chantiers pourront s’avérer nécessaires une fois les diagnostics réalisés et le programme de modernisation du process validé.

Une réunion de lancement du projet, afin de présenter la démarche aux professionnels du port et d’introduire la phase de concertation, a été organisée le 5 juillet.

Le projet comporte 2 aspects étroitement imbriqués :

  • Mise aux normes et adaptation des bâtiments
    pilotage : Pêche et Plaisance de Cornouaille (autorité portuaire)

Réalisation de l’ensemble des diagnostics (structures, charpentes, amiante…) afin de bien connaître l’état des deux bâtiments et d’en déduire les travaux nécessaires.

  • Modernisation des process
    Pilotage : CCIMBO (dans le cadre de la DSP)

Mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage portant sur la redéfinition de l’ensemble du process sous criée (matériels, flux, process agro-alimentaires,…)

SUIVI DU CHANTIER

Les diagnostics (superstructures, charpentes, couvertures, zingueries, bardages) ont été réalisés du 12 au 14 septembre. Le rapport est attendu pour mi-octobre.