Douarnenez Renforcement de la cale du Rosmeur

LE PROJET

Le port de Douarnenez poursuit sa mue grâce à un important programme de modernisation dans les années futures. Le confortement de la cale du Rosmeur s’inscrit dans ce programme.

Construite en 1968, la cale du Rosmeur est constituée d’un mur poids en béton (blocs béton préfabriqués immergés assis sur une banquette en enrochements), d’un remblai issu des dragages et est recouvert par une dalle en béton armé.

L’ouvrage est utilisé comme cale de débarquement pour la pêche : les canots et côtiers locaux fréquentent quotidiennement cette cale, notamment 5 ligneurs et fileyeurs, et une dizaine d’autres de façon saisonnière auxquels s’ajoutent ceux des ports voisins.

La cale sert également pour la sortie de l’eau des navires et est utilisée par les navires de la Pen Ar Bed lorsqu’ils stationnent à Douarnenez.

Assis sur une fondation insuffisante et un remblai de mauvaise qualité, le mur et la cale présentent de nombreux désordres (fissuration, basculement). Les mouvements permettent le départ des matériaux de la cale, ce qui conduit à un affaissement et à la fracturation de la dalle.

En 2017, le Département a lancé une opération de confortement de la cale, reprise par le Syndicat Mixte de Pêche Plaisance de Cornouaille qui est le gestionnaire des ports depuis le 1er janvier 2018.

LE FINANCEMENT

Coût total du projet évalué à 1 million d’euros.

Financé par :

  • la contribution des membres du Syndicat mixte (pour 60 %)
  • une subvention de la Région (pour 40 %).
LE CALENDRIER 2018
  • Février : démolition
  • Mars : tirants
  • Mi-mars à mi-avril : injections
  • Mi-avril à juin : jet-grouting
  • Juillet août : arrêt de chantier
  • Septembre à mi-décembre : dalle, maçonnerie et équipements
LE CHANTIER

La cale a été construite en 1968.
Elle est bordée, côté nord par un ancien ouvrage en maçonnerie nommé môle du Rosmeur, et côté ouest par l’enracinement de la nouvelle jetée du Rosmeur, construite à la même période que la cale.

Il s’agit d’un ouvrage constitué d’un mur de blocs béton préfabriqués immergés assis sur une banquette en enrochements, avec un remblaiement à l’arrière, composé de matériaux de remblais et d’enrochements, l’ensemble recouvert par une dalle inclinée en béton armé.

Les travaux de confortement consistent en :

  • Démolition de la dalle
  • Calfeutrement des ouvertures entre blocs et injection des vides
  • Reprise des fondations par la technique du jet-grouting (injection de colonnes de béton)
  • Stabilisation du mur par la mise en place de tirants
  • Remplacement d’une partie du remblai
  • Reconstruction de la dalle et équipements de quai.
LE CHANTIER en images

Janvier et février 2018

Début des travaux.

mars – avril 2018

Mise en place du barrage flottant.

mai – juin 2018

Forage du quai.

Septembre 2018 : reprise du chantier

L’entreprise a profité des grandes marées de la semaine du 10 au 14 septembre pour préparer et couler le béton du pied de la cale.

Octobre 2018

Rénovation en maçonnerie du dallage du môle situé au-dessus de la cale et contrôle du quai par les plongeurs du Syndicat mixte.