Audierne Consolidation du môle du Raoulic

LE CONTEXTE

Le môle du Raoulic est un ouvrage en maçonnerie datant du 19ème siècle (1847-1854). Etabli à l’entrée de la rivière du Goyen, il marque l’entrée du port d’Audierne.

Orienté Nord Sud, avec un musoir d’extrémité portant le phare, l’ouvrage a une longueur de 215 m.

L’ouvrage, notamment à son extrémité, est directement exposé aux assauts de la mer et présente des dégradations évolutives tant au niveau du môle que du musoir. Ces dégradations se manifestent principalement par le décollement de certaines zones du parement, voire des mouvements de pierres, ainsi que par des fissures verticales à la liaison entre le môle et le musoir.

L’origine de ces désordres est à rechercher dans les circulations d’eau sous et dans l’ouvrage en raison de nombreux vides dans la fondation qui n’est pas appuyée sur le rocher dans la zone la plus exposée.

 En 2004, une opération de confortement a déjà été menée par le Conseil départemental (enrochements, rejointoiement, palplanches) et l’ouvrage est régulièrement suivi et entretenu par les services. Mais l’exposition de l’ouvrage entraine, malgré tout, une aggravation des désordres. Des travaux de confortement sont nécessaires pour les stabiliser en attendant une opération de grande ampleur.

LE CALENDRIER

Les travaux démarrent le 22 octobre 2018.

Ils devraient durer environ 6 mois si les conditions météo permettent le travail dans de bonnes conditions.

L’accent sera mis, au démarrage, sur l’enserrement des parements pour éviter que ceux-ci ne soient trop endommagés par d’éventuelles tempêtes hivernales. Le chantier se poursuivra par les tirants d’extrémité, dont la pose est prévue avant Noël, avant de se terminer par les injections au printemps 2019.

                        

LE FINANCEMENT

Le coût total des travaux est évalué à 220 000 € TTC.

Ils sont financés par le Syndicat Mixte via la contribution de ses membres.

Le marché a été attribué à l’entreprise MARC SA.

LE PROJET

      Les travaux doivent permettre de:

  • stabiliser les dégradations du parement
  • et de renforcer l’ancrage du musoir au môle.

      Ils consistent à :

  • mettre en place des tirants d’enserrement des parements verticaux à l’extrémité du môle (17 barres d’acier de Ø 25mm et d’environ 5m de long traversant le môle),
  • mettre en place des tirants d’ancrage dans l’extrémité du musoir, afin d’ancrer celui-ci au môle, (4 barres d’acier de Ø 40mm et d’environ 15m de long traversant le musoir pour s’ancrer dans le môle)
  • rejointoyer les parements maçonnés dans la zone renforcée, puis réaliser des injections de coulis pour combler les vides en arrière des maçonneries.
LE CHANTIER EN IMAGES

Octobre 2018

L’installation du chantier a nécessité le grutage des différents éléments (pelle – containers – bungalows) sur la plateforme en contrebas car il n’existe aucun accès direct.

Novembre 2018

Des carottages horizontaux sont effectués dans les parois en maçonnerie, en vue de la mise en place de tirants. Les travaux sont réalisés à partir d’une nacelle suspendue.

Décembre 2018

13 tirants d’enserrement, équipés de croix de St André ont été mis en place pour renforcer l’extrémité du môle.

Compte tenu des conditions météo défavorables, le chantier est interrompu à compter du 21 décembre, pour la période hivernale. Il reprendra au printemps, par la pose de tirants supplémentaires dans le musoir, ainsi que le rejointoiement des maçonneries.

Mai 2019

Le chantier a repris après l’interruption hivernale. L’entreprise va poser les tirants d’encrage du musoir (extrémité arrondie du môle) suite à la pose des tirants sur les côtés du môle – comme présenté sur les schémas ci-dessous.

Juin 2019

Rejointoiement des maçonneries.